top of page
Rechercher
  • oliviercarpentieri

Viol

Une patiente de 51 ans vient consulter pour la première fois concernant un état de colère permanent contre les hommes. Elle est diagnostiquée bipolaire et prend des régulateurs d'humeur.

Elle mentionne un viol à l'âge de 13 ans qui sera retrouvé dans les tissus, c'est à dire que la somatisation active correspond précisément à cet évènement.

2 mois plus tard, lors de la seconde séance, elle explique que sa colère s'est très nettement atténuée et qu'elle est plus légère. Elle explique qu'elle ne repousse plus ses enfants quand ils lui font un câlin et qu'au lieu d'être distante avec son mari, elle le colle en permanence, lui tenant la main devant la télé...

Son attitude s'est modifiée car la souffrance a été levée, et ce sans travail volontaire de sa part. Tout s'est fait de manière inconsciente.


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page